Le tilleul de Schoenenbourg est millénaire : du moins c’est la légende que l’on raconte au village. Aucune analyse scientifique n’a jamais été faite sur cet arbre qui fait partie des arbres remarquables de France et qui est classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Les spécialistes pensent qu'il a entre 800 et 900 ans. Il est majestueux et impressionne le visiteur. Il est noté dans différents ouvrages concernant les arbres remarquables de France, notamment dans le livre -non exhaustif malheureusement- "Les arbres extraordinaires de France" aux Editions DAKOTA (il y a malheureusement une faute dans le livre, Schoenenbourg étant classé sous le "68" et non pas le "67" !.

L’histoire de Schoenenbourg commence certainement avant le 13ième siècle ; mais la première mention écrite du village ne date que de 1277, en effet l'Abbé EDELIN un des Abbés de la riche Abbaye de Wissembourg fit un inventaire de leurs possessions aux alentours : Richwino de Sconenburg y figura, sans que l'on sache si Schoenenbourg fût une possession, un allié ou un subordonné.

Une des histoires que l’on aime raconter est la suivante : le Seigneur de Schoenenbourg partit pour les croisades. Un tilleul fut planté à l’occasion de ce départ. Sa dulcinée ne supporta pas cette séparation et arrosa de ses larmes ce petit arbre en souvenir de son bien-aimé. Cette fiancée éplorée ne fut jamais consolée et ses larmes permirent au tilleul de prendre la vigueur qu’il montre encore aujourd’hui.

L’autre version, s’inscrit plus dans l’histoire de l’Alsace : en effet Richard Cœur de Lion passa par Schoenenbourg afin d’assister à son procès à Haguenau. Il fut arrêté pendant la deuxième croisade par Barberousse, puis emprisonné au château du Trifels à ANNWEILLER dans le pays de Bade (à 40 km de Schoenenbourg). Après plusieurs mois de détention, il fut conduit à Haguenau pour jugement ; il fut acquitté, libéré, s'en retourna vers son royaume en repassant par la belle colline. Afin de remercier le ciel de rendre un dénouement si heureux au triste épisode qu’il vient d’endurer, il planta ce petit arbre. 

 

Pour légendaires qu’elles soient, ces deux histoires s’associent bien à ce remarquable arbre patriarche. Nous lui souhaitons longue vie.

 

Tilleul_Schoenenbourg_2006

En hiver 2006. Il a environ 10 mètres de circonférence à 1 mètre de la base : impressionnant !

 

Tilleul_Schoe_hiver_2002

Scintillant dans la luminosité hivernale (hiver 2002) 

 

Un arbre singulier, peut-être pas tout à fait millénaire, mais qui mérite d'être vu. Evidemment, aucune publicité ou référence n'en est faite que cela soit par notre municipalité, par le canton, la communauté des commues du Soultzerland ou les différents OT de l'Outre-Forêt ou de la région. On préfère les références guerrières de la ligne Maginot, ce grand désastre.