Suite à mon post du 01.06.19 sur ce blog "BEAUBOURG : THE BLOG", le lien est évidemment parti sur les réseaux sociaux, y compris sur Facebook. Les retours ne se sont pas fait attendre. Au point où on est venu jusqu'à mon domicile pour me demander "ce que je cherche avec mes dires", "pourquoi je suis contre les projets" etc...

Ma seule volonté est de rendre compte, puis d'exprimer ma vision de l'évolution d'une petite commune qui souffre depuis 20 ans des antagonismes malsains créés suite aux élections municipales de juin 1995. En effet l'équipe élue d'alors a voulu laver plus blanc. S'en est suivi un délitement total de l'esprit du village. Cet esprit veut être "remis en place", mais malheureusement dans le mauvais sens selon moi. Un petit aperçu :

- l'ex-Comité des Fêtes, fédérateur des associations du village a été littéralement "exécuté" par les conseillers nouvellement élus de l'époque, surtout les Associations qui furent critiques envers la manière dont cette nouvelle majorité a abusée de son pouvoir.

- déjà à l'époque j'avais émis des critiques envers les décisions prises, et... sur l'internet (en 1995-96 dejà, il n'y avait pas Facebook !). Les attaques personnelles notamment de la part de l'ex-maire, furent d'une violence et d'une mauvaise foi extrême (et je ne parle pas des lettres anomymes insultantes adressées à mon épouse et à moi). Nous avons décidé, de ce fait, de nous retirer complètement de la vie du village tout en restant dans l'association "Cercle d'histoire de Schoenenbourg", association qui est toujours existante, mais en attente.

Les derniers évènements concernant l'embellissement des villages (que j'ai suivis sur les DNA) m'ont inspiré les commentaires suivants :

Apparemment une étoile "Village fleuri d'Alsace" a été sollicitée par la municipalité. C'est acté, et le Jury reviendra pour "constater" l'avancée du fleurissement. Hunspach a eu sa première étoile la semaine derniére, 25.07.2019.

Capture d’écran 2019-07-29 à 16

Tout sert à proposer la fleur : fragments de colombages, bidons de lait, à Schoenenbourg des brouettes, les broyeuses à pommes, même une schlitte (je n'en avais jamais vu à Schoe) posée sur le pavage en grès provenant du presbytère, une échelle de pompier,  les meneaux des fenêtres du presbytère etc... nostalgie nous tiendrais-tu ? Tout ça en fleur, c'est bien. Mais l'ancien presbytère avec son jardin de curé, sa roseraie couverte, son pavage en grès, son verger de fruitier : transformé en parking ! Contradiction ? Personne ne la voit. On marche effectivement sur la tête. Nous sommes à l'ère de l'esbrouffe complète.

 

Fleurissement

 

Le Jury du fleurissement lui, n'a pas raté les plus belles réussites. Il a décerné le Premier Prix pour le fleurissement d'un point particulier ou d'un aménagement public pour le Jardin Biblique de BIRLENBACH. Il faut l'avoir vu, quelle belle réussite, avec exactement le même presbytère que celui qui a été rasé à SCHOENENBOURG, et le même espace jardin appelé à devenir parking.

 

DSC_1099

 

DSC_1103

 

DSC_1106

 

DSC_1107

 

DSC_1109